Euroceramiche

Sols, revêtements, parquets, sols stratifiés.

Depuis plus de quatre générations Giovanni De Maio continue, fidèle à ses engagements, à apporter de la beauté dans les foyers et dans les espaces de la moitié du monde. C’est la céramique qui devient art, comme si la nature avait demandé à être immortalisée, comme si l’histoire d’un pays avait demandé à être racontée. Sa production est la représentation même de la solarité méditerranéenne qui depuis toujours sert d’arrière-plan à son histoire personnelle.

Vietri et la ceramique

Synthèse créatrice, rapidité d’image, couleurs qui se mélangent pour le contraste et non pour une superposition nuancée, ce sont ces caractères qui montrent le chemin de la production de la céramique à Vietri sur Mer, la porte d'entrée de la Côte amalfitaine. Les premières traces de l’art de la céramique en ville remontent au XVe siècle, (quand étaient produits les objets nus en terre cuite) site incontournable du commerce méditerranéen. Les importants échanges commerciaux ajoutés aux caractéristiques uniques du territoire et à la particulière originalité des artisans ont permis à Vietri de devenir l’une capitales reconnues de la production de la céramique d’art. La beauté des lieux et la vivacité de l’inspiration artistique de Vietri attirent, à partir des années 20 du XXème siècle, l'arrivée sur la côte d'artistes et d'artisans étrangers qui produisent des dessins traditionnels, avec des trames et héraldique, des figures et des scènes de la vie du territoire et figures abstraites qui exaltent la valeur décorative, suspendue dans les besoins du territoire.

Le spectre chromatique des décorations qui rompt la luminosité avec le noir nocturne et mystérieux de leurs toiles de fond de la côte amalfitaine s’est élargi. La céramique inimitable de Vietri est née.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris